Association

 

L’objectif de l’association « Ensemble pour l’éducation » c’est de réduire le taux de dédoublement, échec et décrochage scolaire dans le canton de Fribourg aidant les acteurs et les co-acteurs du système scolaire à élaborer des stratégies de réussite et de collaboration interpersonnelle et interinstitutionnelle.

Le changement des conditions sociolinguistiques et culturelles qui caractérisent le contexte scolaire du canton de Fribourg crée de nouveaux défis pour l’école comme structure de reproduction des savoirs qu’elle vise à transmettre par ses méthodes pédagogiques.

Voici quelques statistiques[1] qui montrent bien les difficultés rencontrées par les élèves, les enseignants et les parents dans le quotidien.

  • Près de 50% des jeunes issus d’une famille dont les deux parents sont nés à l’étranger ont de sérieuses difficultés à comprendre des textes simples au cours de la neuvième année (8,5%), contre 11,1% des jeunes issus d’une famille dont les parents sont suisses et 22,3% des jeunes issus de familles de culture mixte.
  • Les enfants de langues et/ou de cultures différentes de celle de l’école sont deux fois plus nombreux à fréquenter des écoles au niveau d’exigences bas. En 2004, ces derniers représentaient 33,6% des élèves dans les écoles. Ces statistiques ne font qu’augmenter.
  • Forte augmentation du nombre d’élèves fréquentant des classes spéciales: Depuis 1980, la proportion des élèves affectés à des classes spéciales (suisses et étrangers) a doublé et s’élevait à 6,2% en 2004. En comparaison internationale, ce taux est le plus élevé.

De plus, récentes recherches effectuées par nos collaborateurs dans différentes écoles primaires et secondaires dans la ville de Fribourg, ont mis en évidence des problématiques d’ordres organisationnelles, collaboratives et pédagogiques que nous résumons comme suit :

  • Écarts entre les capitaux des différents d’acteurs et co-acteurs de l’éducation
  • Écarts entre les représentations de divers acteurs de l’école comme lieu d’intégration linguistique, sociale et culturelle
  • Écarts entre les perceptions des divers acteurs du rôle de l’enseignant, de l’école, de parent, de l’élève.
  • Écarts entre les valeurs éducatives de la famille et celles véhiculées par l’école
  • Écarts entre les représentations et les attentes des parents vis-à-vis de l’école et celles des enseignants vis-à-vis des parents

Alors que le monde professionnel exige de plus en plus de personnes polyvalentes, l’échec scolaire aujourd’hui sous-entendrait l’échec social de demain. D’ailleurs, le taux de chômage chez les jeunes en Suisse ne serait pas indirectement proportionnel au taux d’échec scolaire.

C’est dans ce contexte que nous avons créé l’association  » Ensemble pour l’éducation » et ouvert notre centre pédagogique afin de proposer des dispositifs didactiques passerelles entre la maison et l’école, soit partir des écarts cités ci-dessus pour construire des ponts de collaboration entre les différents acteurs concernés de près ou de loin par la réussite des élèves.

Nous vous invitons à consulter nos offres pédagogiques et nos offres de cours.

 

[1] https://www.bj.admin.ch/dam/data/bj/sicherheit/kriminalitaet/jugendgewalt/ber-integration-bfm-f.pdf